vendredi 26 octobre 2012

Bilan en chiffres

Nous voici à la maison après un très long retour : 32h de voyage, dont 12h d'escale à Jeddah.

On vous remercie de nous avoir suivi , lecteur silencieux ou commentateur compulsif, ça nous a vraiment fait plaisir d'avoir de vos nouvelles !

Le blog n'est pas fini, nous avons encore quelques messages à poster.

Voici quelques chiffres pour illustrer notre périple.

Nombre d'heure de vol : 37h

Nombre d'heure de train : 114h21

Nombre de kilomètres parcourus : 29 440km dont 317km à pied.

Nombre de jours : 45

Nombre de pays : 5

Nombre de villes : 10

Poids de nos sacs à dos au départ :14,5 kg pour Agathe, 23,8 kg pour Anthony soit 37,8 kg de bagages.

Poids de nos sacs à dos à l'arrivée : 19 kg pour Agathe, 29,2 kg pour Anthony soit 48,2 kg de bagages.

Nombre de Twin rencontrés : Trop pour les compter !

Nombre de fois où on est resté coincé dans le métro : 5

Sur ce, on est resté 5 jours sans prendre de douche dans le Transsibérien et 50 min sous la douche en arrivant !

Arrivés en Inde, difficile de faire des lessives donc on a du rester 14 jours avec le même pantalon.

Après avoir pris l'avion 12 fois, nous connaissons les consignes de sécurités en au moins 7 langues différentes.

Notre logement le moins cher : Shanghai 16€/nuit, dans une charmante petite Guest House.
Notre logement le plus cher : Tokyo, forcément, 62€/nuit, mais ça valait le coup !

Notre repas le moins cher : 89 INR soit 1,32€ , une bouteille de Coca et des chips à l'oignon, à Bangalore, en Inde.

Notre repas le plus cher: 321 CNY soit 39,39€, au Beijing Dadong Roast Duck Restaurant, à Pékin, en Chine.

mardi 23 octobre 2012

Bombay


Nous profitons des quelques jours pour visiter le symbole de l'ancienne colonie britannique qui a gardé tous les vestiges de son passé.

Le centre est composé de grandes artères bordées d'immeubles victoriens ou art déco.

Nombre d’entre eux sont érigés à la gloire de Georges V.

C'est le cas du Musée du Prince de Galles qui évoque la venue du prince héritier.
Splendide bâtiment surmonté de coupoles blanches et entouré d'un jardin luxuriant..



Dans le quartier de Colaba, la Porte de l'Inde commémore aussi une des visites de Georges V alors devenu roi. Elle surplombe la Mer d'Oman .




Port de Bombay, dominé par la Porte de l'Inde.


Juste à côté de la Porte, le célèbre Taj Mahal Palace.

Cet hôtel a été bâti par Tata, un des plus célèbres industriel indien. Étant originaire de cette ville, nous découvrirons de nombreuses références à sa famille.

On ne vous a pas encore parlé du sport national, héritage de cette époque coloniale : le cricket !
Ici, tous les indiens raffolent de ce sport, il est même plus populaire que le foot, sauf à Goa enclave portugaise qui ne le pratique pas.
À Mumbai , nouveau nom donné à Bombay après la décolonisation, d'immenses terrains de jeux sont disséminés un peu partout dans la ville.
C'est génial de voir à quel point ce sport a gardé son élégance british : les joueurs sont vêtus de tenues blanches comme le veut la tradition.


Oval Maidan, un des principaux point de rendez vous des amateurs de cricket.

Non loin, se trouve Marine Drive, une promenade de plus de 2 km longeant la baie jusqu'à Malabar Hill, où l'on a bien évidement été, rien que pour le nom !



Sinon un soir en rentrant à l'hôtel nous avons la surprise de trouver deux vaches sacrées en train de squatter le parking:)





vendredi 19 octobre 2012

Calangute, Goa

Tout d'abord, Goa est un état et non une ville comme beaucoup peuvent le croire. Ancienne destination de rêve pour les hippies, c'est aujourd'hui devenu le «Saint-Tropez indien ».
Heureusement pour nous, c'est encore la basse saison, ce qui nous permet de profiter d'un superbe temps sans avoir des milliers de touristes européens.

Allez, juste pour vous faire rager un peu du fond de votre couette.

On avoue mardi, 34°C, c'était juste...:)

Arrêtons de rigoler nos journées étaient très rythmées, entre manger, dormir et bronzer nous avions très peu de temps pour nous.
En même temps, tout nous motivait pour ça : la mer magnifique, l'hôtel charmant avec en plus une piscine, et la nourriture délicieuse.


Hôtel Seagull



Poulet Tikka Masala

Nous avons quand même fait une excursion à Panaji afin de visiter ses quartiers portugais.



Toutes les religions se retrouvent avec temples, églises et mosquées.



Difficile de faire de jolies photos à Panaji, nous logions à Calangute qui est beaucoup plus joli avec plein de petites maisons colorées.

Une autre de nos activités principales fut de chasser les moustiques.


Lapine en pleine action.

D'ailleurs après les singes j'ai eu le droit à l'album photos « vaches sacrées ». Notre taxi s'est même arrêté pour laisser Agathe prendre des photos !



Après notre séjour, nous ne regrettons vraiment pas la modification de notre planning à cause des galères de trains. Cela nous a permis de rester plus longtemps ici et de profiter un peu plus de ce petit paradis de tranquillité . Comme quoi, nous qui pensions être déçu de Goa, c'est tout l'inverse !


lundi 15 octobre 2012

Bangalore

On profite de ce court séjour à Bangalore pour se faire une journée off, on a besoin de repos.

La différence entre l'Inde du sud et l'Inde du nord est saisissante à notre descente de l 'avion. Végétation luxuriante et immeubles se côtoient, on sent que Bangalore est beaucoup plus développée.

Dès notre arrivée, nous apercevons d'énormes singes dans les arbres. Même si on s'y attendait, ça surprend de voir des singes grimpés dans les arbres comme des chats.


On croise aussi quelques vaches sacrées et ça c'est trop fun.
À Delhi, elles sont toutes regroupées dans une sorte de temple, trop contraignant pour la population de les laisser en liberté.
Ici, elles errent comme bon leur semble. Il faut dire qu'elles sont considérées comme des déesses : tout leur est permis. On peut rester bloquer pendant des heures car l'une d'elle est au milieu de la route.
Elles se servent également à leur guise sur les étals des marchands du bazar.

Sinon nous avons aperçus des temples de Ganesh. Ils sont incroyables. Perdu au milieu de bidonvilles ou quartiers pauvres, surgit d'un coup un tout petit temple très coloré avec des statues à l'effigie du dieu éléphant.



On a mis des photos trouvés sur internet, les nôtres étaient trop pourri. Et après qu'Agathe est passé 10 ans à essayer de prendre un singe en photo, je l'ai interdit d'appareil :)

jeudi 11 octobre 2012

Delhi

Namaste,

Changement de décor !
Nous arrivons en Inde au beau milieu de la nuit, c'est assez déstabilisant.

L'Inde est vraiment un pays à part, dû à sa différence avec notre culture.

Nous aurons besoin de quelques jours pour nous acclimater.

Le premier jour nous amènera à revoir en partie notre itinéraire : nous enchaînons les galères de réservation de train et pouvons dire adieu au Taj Mahal, au palais de Mysore ainsi qu'aux ruines d'Hampi.... le meilleur quoi...

Nous ne nous laissons pas abattre et partons à la découverte de la capitale indienne : d'un côté New Delhi et ses grandes avenues vides et de l'autre Old Delhi et ses ruelles insalubres.

Coup de cœur spécial pour le tombeau d'Humayun, sorte d'ébauche du Taj Mahal.
Un magnifique palais, issu de la fusion des cultures indienne et perse, se dresse au milieu des arbres et fontaines. On aperçoit des perruches et perroquets voler d'un bâtiment à l'autre.
C'est très paisible, il n'y a presque personne, un miracle à Delhi !




Après un long trajet en rickshaw, nous arrivons au Fort Rouge de Old Delhi. Il faut savoir que notre hôtel est à New Delhi, on avait trouvé ça assez dur les premiers jours, mais là, c'est beaucoup plus difficile. L'Inde du Nord est connue pour sa pauvreté et surtout à Old Delhi. Ce n'est pas évident au premier abord de voir toute la beauté et la magie qui se cache derrière toute cette misère.

Bref, le fort, appelé aussi Lal Qila abrite plusieurs édifices dont un superbe hammam réservé à l'empereur, un bazar où des produits de luxe étaient réservés à la maison impériale, mais aussi des bâtiments britanniques datant de l'époque coloniale.


Lahore Gate marquant l'entrée principale du fort.



Une partie du hammam en marbre blanc.

Sinon on a adoré les écureuils que l'on trouvait partout ! Peu farouches en plus !




Promenade en Tuk-Tuk, allez où vous voulez !

On est fan des rickshaw, c'est vraiment génial, pratique et pas cher ! C'est le moyen de transport le plus courant en Inde, si on veut éviter les bus bondés.


Gurudwara Bangla Sahib possède un bassin qui aurait des vertus curratives.



Quelques images des temple Sikhs, c'est vraiment très typique comme architecture et surtout tellement beau !

PS : On a retrouvé des Twin ici aussi, c'est vraiment une mode asiatique !

lundi 8 octobre 2012

Tokyo

Tokyo c'est propre !
Pas un papier, pas un mégot de cigarette au sol.

Tokyo c'est calme !
Pas un coup de klaxon entendu de notre séjour.

Tokyo ça sent bon !
Pas d'odeur d'égouts...

La capitale nippone nous dépayse par rapport au début de notre voyage.

Le quartier d'Akihabara est une vraie caverne d’Ali-baba pour Geek : boutique de PC et gadgets en tous genres, salles d'arcades sur plusieurs étages, bars de cosplay.
Club SEGA : 7 étages dédiés aux jeux en tout genre. On y a fait des purikura !

Boutique de gapachon : petits jouets en plastiques que l'on trouve dans les distributeurs.

Temple Senso-ji et sa pagode aux 7 histoires.
 
À côté, on retrouve Asakusa et son temple, qui contraste avec la modernité du quartier voisin.
 
Le temple de Senso-ji est impressionnant avec ses immenses lanternes. Dans les rues alentours, on croise quantité de femmes vêtues en geisha et des pousse-pousses ! On sent encore l'esprit de la période d'Edo.

  
Le jardin Hama-Rikyu-Teien, à Shimbashi, évolue en fonction des marées. En effet, ses étangs sont reliés à la baie de Tokyo. Magnifique havre de paix au milieu du nouveau quartier des affaires. On a d'ailleurs adoré ce coin de la ville avec ses superpositions de rues. On se croirait dans une ville du futur.

On retrouve un peu cela à Shibuya, où se trouve le carrefour le plus fréquenté du monde : surement plusieurs centaines de milliers de personnes par jour.


 C'est le coin du shopping, on y trouve de tout : du vinyle d'occasion au sac à main à la mode, en passant par une coque d'I-Phone à l'effigie d'Hello Kitty et au T-shirt de SexyZone !

On n'oublie pas non plus Harajuku, peuplé d'ado aux looks décalés.

 

mardi 2 octobre 2012

Shanghai


Ville la plus peuplée de Chine, Shanghai nous ouvre ses portes.
Ce qui est incroyable ici, c'est de trouver, au milieu des gratte-ciels et méga routes, des coins très calmes comme la place Renmin qui est en parti occupée par un parc.
Nous qui adorons le mode de vie urbain, on est servi !

Et oui, c'est énorme : un passage pour piéton au-dessus de la route et sur nos têtes une autoroute !

On visite le temple de Confucius le dimanche, jour du marché aux livres. Difficile de trouver un ouvrage en français, mais assez marrant de voir les centaines de petits livres rouges qui trouvent encore preneur. Je ne parle même pas des diverses éditions de Tintin, vendues hors de prix.
Le temple est vraiment splendide, beaucoup plus épuré que ceux que l'on a pu voir à Pékin , même si la trame reste la même.
Buddha n'a qu'à bien se tenir, nous trouvons une énorme statue dorée de Confucius au fond du temple !


Le quartier de Pudong n'a rien a envier à Hong-Kong. Le Lujiazui est l'ensemble de tours le plus connu de Shanghai. On y trouve entre autres celui que nous nommerons le Décapsuleur (en réalité il s'agit de la Shanghai World Financial Center, moins fun), gratte-ciel le plus haut de Chine, avec ses 492m de hauteur ! Autant vous dire qu'on a le vertige rien qu'à le regarder. À côté, la tour de la télé, l'Oriental Pearl Tower, en forme de boule, plus cool que les bâtiments de France 3 !




Le Bund, une immense promenade qui longe le fleuve Huangpu, nous offre la plus belle vue de Pudong.



Shanghai illustre les paradoxes de l'Asie, balançant entre tradition et modernité accrue.



Notre Guest House était proche de la vieille ville, nous avons pu en profiter le soir. Spectacle magnifique que de voir la ville illuminée de mille et un néons colorés.

Nous avons eu la chance d'être présent pour le National Day et je vous raconte pas le bazar : un milliard de chinois en vacances en même temps, c'est autre chose que le « grand chassé croisé des vacances »!
De plus, le patriotisme règne en maître et nous avons eu notre quota de vendeurs de drapeaux chinois, un tous les 5 mètres environ !

Nous venons d'arriver à Tokyo, et reprenons le blog en main !
Encore merci à mon papa.

Ps: nous avons fait quelques modifications sur le post de Pékin ;)